Présentation

Appelé 4er-Tish (4 tables) en Allemagne où il est pratiqué depuis 9 ans, l’Ultimate PING a pris ses galons de reconnaissance et s’est réellement popularisé depuis 3-4 ans suite à la participation de grandes stars du PING tel que Steffen Mengel, Filus Ruwen ou encore Stephane Ouaiche.

Depuis la croissance ne désenfle pas et la nouvelle discipline attire de plus en plus d’adeptes. L’année 2012 marquera d’ailleurs la création de vrais PRO Tour à l’image de ceux réalisés dans le circuit pongiste traditionnel. La discipline est en train de se professionnaliser.

Mais en réalité l’Ultimate PING existe depuis très longtemps, on pourrait même dire depuis la création des tables telles qu’on les connait aujourd’hui. Ce nouveau sport puise ses forces dans le mélange de 4 sports à savoir, le tennis de table, le tennis, le squash et le badminton.

Le premier pour le matériel utilisé, le second pour le règlement, le troisième pour le physique et le quatrième pour l’explosivité Concrètement l’Ultimate PING c’est 4 tables de PING mises côte à côte. (voir photos ci-dessous).

Initialement une table mesure 274cm de longueur, 152,5 cm de largeur, 76 cm de hauteur avec un filet de 15,25cm de hauteur. L’Ultimate PING, ce sont ces mêmes dimensions mais multipliées X2, exceptée la hauteur des tables qui reste à 76cm.

On se retrouve donc avec une grande surface de jeu ce qui modifie considérablement les repères. A vrai dire, ce n’est ni du tennis de table, ni du tennis, ni du squash ni du badminton mais réellement un nouveau sport avec ses propres spécificités.

Dès le premier essai, l’Ultimate PING devient incroyablement addictif et tous les pongistes qui souhaitent plus de physique et de liberté y trouveront le parfait dosage. Au-delà de ses facultés intrinsèques, l‘Ultimate PING est également un aimant à attirer une nouvelle population dans les salles de PING et qui n’est pas forcement douée pour la panique du PING classique. Encore mieux, cette même population se retrouve même bien plus à l’aise à l’Ultimate PING.